Râle des genêts

graphique rale

Le râle des genêts (Crex crex) est une espèce protégée et reconnue en danger en France par la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). C’est un petit oiseau, de taille équivalente à celle d’une caille et qui pèse environ 150 grammes. Le râle des genêts possède des ailes roussâtres, un dos brun et un ventre blanc. Il est très discret et difficilement observable mais nous pouvons le localiser par son chant di-syllabique « crex crex », émis la nuit. Son habitat favori est la prairie alluviale où il vient se reproduire à partir d’avril jusqu’à mi-juillet après avoir passé l’hiver au sud-est de l’Afrique. Depuis les années 2000, la population de râle des genêts en basses vallées de la Vienne et de l’Indre a nettement chuté. L’une des principales causes de ce déclin est la fauche des prairies qui commence début juin. Les jeunes, n’ayant pour la plupart pas encore la capacité de voler, sont alors très exposés aux lames de machines, ce qui peut entrainer la destruction de la nichée. C’est pourquoi des contrats Natura 2000 proposent la mise en place de mesures agroenvironnementales favorisant entre autres le maintien de l’herbe sur pied au-delà des dates habituelles de fauche, la diminution de la vitesse des engins lors de la coupe, et la pratique d’une fauche centrifuge allant de l’intérieur vers l’extérieur, afin de permettre aux oiseaux de s’échapper facilement.

La LPO Touraine, en collaboration avec le CPIE (Conseil Permanent d’Initiatives pour l’Environnement), réalise des suivis de la population de râles installée en basse vallée de la Vienne : des suivis nocturnes ont lieu sur des parcelles où les mâles chanteurs avaient été entendus lors des années précédentes. Les suivis de fauches permettent ensuite de préciser l’état de la population dans les zones considérées et d’évaluer le succès de reproduction de ces oiseaux. Dans un souci de sensibilisation, un rapprochement avec les propriétaires de peupleraies est réalisé afin de mettre en place des contrats de restauration de prairie après exploitation d’une peupleraie. Des rencontres avec les agriculteurs sont également menées afin de les sensibiliser sur la condition du râle et encourager la mise en place de mesures agroenvironnementales sur leur parcelle.

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et pingbacks sont toujours ouverts.