Le bois des Hâtes

Avec ses 300 hectares, cette forêt abrite une faune et une flore variées où se côtoient des milieux naturels riches marqués par la présence de landes et de zones humides.

Vous pouvez emprunter au gré de vos envies un chemin ou une allée forestière. Rassurez-vous, il est impossible de se perdre, un fléchage vous guide sur les différents parcours. Loriot d'Europe © René Dumoulin

Près de la gentilhommière, les enfants pourront découvrir dans des enclos, diverses poules et autres gallinacés, un cerf sika, des hydropotes, ainsi que des daims. Si cette attraction constitue un intérêt pour les plus petits et aide à les sensibiliser à la nature, la véritable zone d’observation commence dans l’allée bordée de platanes qui mène au bois.

78 espèces d’oiseaux remarquables sont abritées par les broussailles et les arbres (charmes, chênes, pins sylvestres et autres sapins de Douglas). L’hiver venu, les coucous, les rossignols, les loriots, les fauvettes ainsi que les pouillots ont migré vers l’Afrique. Ils laissent ainsi leur place aux oiseaux sédentaires : mésanges, pics, grimpereau des jardins, sittelle torchepot, sans oublier les roitelets et autres passereaux en quête de nourriture. Un écureuil peut apparaître dans un arbre et disparaître aussitôt ou au contraire rester vous épier. C’est en cette période que les hivernants font leur apparition aux abords du bois : pinson du nord, pipit farlouse, bruant des roseaux ou encore tarin des aulnes.

Fauvette pitchou © Philippe Perrin Dans les milieux des landes à ajonc les plus persévérants auront peut-être le plaisir d’observer la rare fauvette pitchou, l’un des oiseaux les plus colorés de la forêt.

En baissant les yeux, aux heures les plus calmes, des biches, des cerfs ou des chevreuils venant de la forêt de Larçay se laisseront admirer. Pour les plus chanceux, un renard, une martre, un blaireau, une fouine ou une belette pourront vous surprendre, mais sinon vous pourrez toujours suivre leurs empreintes au sol.

Au printemps, les amateurs d’amphibiens découvriront dans les nombreuses mares du parcours les grenouilles vertes et agiles, les tritons palmés, ponctués ou marbrés, ainsi que les larves des salamandres tachetées. À cette époque de l’année le bois des Hâtes résonne de chants  « cacophoniques » entre les coassements des batraciens et le gazouillis des oiseaux. Ainsi, pouillot véloce, accenteur mouchet, grives musicienne et draine, troglodyte mignon, rougegorge familier, verdier d’Europe ou encore pinson des arbres s’en donnent à cœur joie ! Sans oublier par ici le cri du geai des chênes, le chant imperceptible du grosbec cassenoyaux et parfois la note mélancolique du magnifique bouvreuil pivoine.

La faune du bois des Hâtes est donc très diversifiée. En toutes saisons, vous pourrez observer des oiseaux agrémentés par la présence de mammifères, mais n’oubliez pas de vous munir d’une bonne paire de jumelles. La période de reproduction, c’est-à-dire globalement au printemps et en été, reste la plus propice à la découverte de cette richesse.

Plan d’accès


Agrandir le plan