Bilan du comptage hivernal des oiseaux des jardins  2018

Bilan du comptage hivernal des oiseaux des jardins 2018

À l’occasion de ce nouveau comptage national coordonné par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et la LPO, vous avez été au moins 105 observateurs à vous mobiliser en Touraine pour nous retransmettre la fréquentation des oiseaux sur 106 localités. Cet événement a permis de collecter 448 observations le samedi 27 janvier et 722 le dimanche 28, pour un total de 1 170 données sur le week-end, ce qui représente une moyenne d’environ 11 par jardin ! L’intérêt pour cette enquête est croissant avec une hausse de 60% de données par rapport à 2017.

57 espèces ont été contactées lors de ce comptage contre 45 l’an passé. Les plus abondantes sont :

  • Chardonneret élégant : 1 055 oiseaux (jusqu’à 121 individus en simultané)
  • Moineau domestique : 711 oiseaux (jusqu’à 88 individus en simultané)
  • Verdier d’Europe : 554 oiseaux (jusqu’à 161 individus en simultané)
  • Mésange bleue : 528 oiseaux
  • Mésange charbonnière : 485 oiseaux

L’espèce la plus fréquente dans les jardins est la mésange charbonnière (90% des localités) suivie de la mésange bleue (84%) et du rougegorge familier (80%).

Une saison prolifique !

Contrairement à l’hiver dernier, de nombreuses espèces originaires des pays nordiques ont afflué sur l’Indre-et-Loire. C’est le cas du tarin des aulnes (205 individus), du pinson du nord (80) ou encore de la mésange noire (36), qui était totalement absente lors du précédent comptage ! Témoins de ces importants afflux, de nombreux grosbecs casse-noyaux (90 individus) ont fréquenté les mangeoires, pour le plus grand plaisir des observateurs. Le trophée de l’oiseau rare revient à un contributeur d’Athée-sur-Cher pour son observation de sizerin flammé, espèce qui a par ailleurs été revue quelques jours plus tard sur une mangeoire de Saint-Martin-le-Beau ! Enfin, ce comptage est l’occasion de relever la présence d’hivernants peu fréquents en Touraine comme le rougequeue noir (1 individu), ou la fauvette à tête noire (3).

Le pense-bête du parfait contributeur :

Nous rappelons à nos fidèles observateurs que le comptage est à réaliser une seule fois durant le weekend. La méthode la plus simple consiste à recenser le maximum d’individus par espèce observés en instantané. Pendant 1h, il arrive toujours un moment où votre troupe de mésanges bleues vient se rassembler en petit comité, le temps de casser quelques graines bio entre copines. C’est le moment pour vous de les compter !

Rendez-vous les 26 et 27 mai dans votre jardin pour le comptage printanier !